« Pour que courir reste toujours un plaisir »

#14 

NEWSLETTER EDITÉE PAR RUNNING YOGIS WWW.RUNNING-YOGIS.COMJanvier 2021  

Février 2021

Bonjour !

 

Au sommaire de cette lettre mensuelle, un clin d’œil à cette nouvelle année chinoise qui amène une énergie printanière dans cette atmosphère encore masquée.

Qu’il nous soit permis de rêver alors … et de voyager sous les cieux Balinais cet été ?!

En tous cas, nous nous appuyons sur un réseau de plus en plus étoffé d’ambassadrices et d'ambassadeurs enseignants de running yoga motivés, enthousiastes, prêts à s’adapter et à innover pour vous offrir le « meilleur » ou en tous cas le « plus juste » !

Un travail quotidien, une pratique qui nous "soutient", l’inertie et le mouvement, le voyage intérieur et le voyage extérieur… le running et le yoga ! Mais au fait « pourquoi on court ? » une réponse audio dans les studios d'RMC Running à la fin de cette lettre...

Bonne lecture ! Namaste !

Seb et toute l’équipe des Running Yogis

Ps : Des places encore vacantes à Paris et en Aquitaine pour suivre la formation professionnelle datadockée pour devenir enseignant de Running Yoga en cliquant sur le lien ci-dessous

 
 

Février 2021

NOUVEL AN CHINOIS & ÉNERGIE DE PRINTEMPS

 

«  Nous n’avons qu’à être là, mais humblement, mais instamment, comme la terre est là, acquiesçant aux saisons, claire et sombre et toute dans l’espace sans demander à reposer ailleurs que dans le réseau d’influences et de forces où les étoiles se sentent en sécurité. » Reiner-Maria Rilke .

 

La pratique du yoga est avant tout fondée sur la prise de conscience de ce qui se passe en nous. Les méridiens sont considérés comme les voies préférentielles de mise en circulation de l’énergie. En pratiquant le yoga, chaque partie du corps est concernée l’une après l’autre. Progressivement, cette sensibilisation va permettre à l’énergie de mieux circuler et s’harmoniser.

Le Nouvel An chinois (12 février) nous indique que nous sommes entrés dans cette nouvelle saison énergétique qu’est la première saison en médecine traditionnelle chinoise : le printemps.  Il est caractérisé par les trigrammes TCHEN « l’éveilleur, le tonnerre » et SOUEN « le vent, impalpable et pénétrant », qui sous-tend l’idée de mobilité.

La qualité énergétique du printemps qui anime les phénomènes naturels se manifeste activement dans l’être humain : l’homme au printemps s’éveille lui aussi, le corps a besoin de s’étirer, de se déployer, de se déplier !

Toute activité qui privilégie l’étirement musculaire est bienvenue. Cette circulation d’énergie se fait sur de longues respirations amples et profondes. Pas de précipitation au printemps ! C’est la saison de l’éveil !
L’étirement est sans nul doute le terme convenant au travail du corps au printemps ! Et la marche sera parfaite si vous n'êtes pas runner, car elle permet un bon « rinçage » de l’organisme !


 



 

Février 2021

BALI, RUNNING & YOGA - AOUT 2021

 

Allier l’exploration de Bali avec un séjour bien être et sportif, ça vous dirait ? Sans être un pro du yoga ni de la course, vous souhaitez expérimenter ou découvrir une autre façon de courir ? Ce voyage événement en petit groupe est conçu pour vous ! Il alterne la visite de sites incontournables de Bali avec des activités originales, la rencontre avec la culture balinaise au son du gamelan, ensemble instrumental traditionnel et caractéristique !

Et des sessions de running-yoga, préparées en fonction de vos objectifs et animées avec la passion et la bonne humeur de Bénédicte & Pascal qui vous accompagneront dans l'aventure, jour après jour du 17 au 30 aout 2021 !

Une remise exceptionnelle de 250€ pour les 6 premiers inscrits à ce voyage. Contactez Matthieu grâce au lien ci dessous :

 
 

Février 2021

Les 1000 vies d’Amandine Robin (Running Yogis Sens)

 

Ne cherchez pas à attraper Amandine, vous n’y arriverez pas ! Toujours en mouvement, elle part en exploration vers de nouveaux horizons en quête de nourriture intellectuelle. La vie est trop courte pour assouvir l’insatiable soif d’apprendre de cette boulimique d’expériences et de connaissances.

 

Tout démarre début 2018. Alors qu’elle est ingénieur chimiste chez Véolia et encadre 10 personnes sur un poste de management de 1er niveau, l’épuisement la guette et lui fait ouvrir les yeux. Elle doit canaliser cette énergie qu’elle délivre sans retenue dans son dévouement au monde entier. Une rupture conventionnelle plus tard, la voilà libre comme l’air, mais pour quoi faire ?

 

Alors qu’elle vit la course comme un exutoire à son trop plein d’énergie, le yoga la tient en équilibre depuis 2007. L’heure hebdomadaire de cours lui permet de se poser et de reprendre contact avec ce corps qui l’interpelle à grands coups de douleurs alarmantes. Le yoga comme un apaisement en quelque sorte.

 

Elle imaginait exercer une activité mêlant course et yoga. Elle tombe sur les Running Yogis et intègre la promotion Paris 2019 dont elle sort avec le rôle de Community Manager. « Je n’avais pas d’expérience professionnelle dans ce domaine mais je me sentais à l’aise pour répondre au besoin d’homogénéiser nos pratiques de communication sur les réseaux sociaux » avoue Amandine.

 

Elle ne s’arrête pas en si bon chemin. Elle profite du confinement au printemps 2020 pour suivre une formation de 200 h en yoga vinyasa et ashtanga donnée intégralement en anglais en distanciel. Doublement motivée par cette inaltérable envie de découvrir le fonctionnement intime de son corps et de transmettre ses découvertes aux autres, elle trépigne d’impatience de voir les salles rouvrir.

 

Via les réseaux sociaux (toujours eux), elle découvre Mimi Martel, une prof de yoga québécoise qui applique le concept américain « the Roll Model » (« yoga-balle » en français), une forme de yoga développée autour de l’auto-massage des fascias. Elle part la rencontrer au Canada, rentre en France avec l’idée d’importer le concept, achète lesdites balles et suit la formation pour avoir une corde plus à son arc.

 

Pourquoi s’arrêter là ? Le yoga fait vibrer Amandine mais elle ne peut se résoudre à abandonner l’écriture, un autre de ses violons d’Ingres. Embrasser la carrière de journaliste scientifique lui a traversé l’esprit à la sortie de son école d’ingénieur. Aujourd’hui, elle répond à des missions ponctuelles pour des clients locaux pour produire des textes de présentation et poursuivre une activité web.

 

Ajoutez à cela un van familial avec lequel elle s’envole 50 nuits par an avec son mari et ses deux garçons à la découverte de l’Europe (l'Italie, l'Espagne, la Suisse, la Slovénie... et cet été la Norvège si tout va bien) et vous avez un tableau forcément incomplet de ce que peut être la vie d’Amandine : une boulimique de savoir, une envie dévorante de découvrir la couleur de l’herbe ailleurs et une soif de vivre qui l’emporte à son insu dans les plus belles aventures.

 
 

Février 2021

Le retour aux sources de Julien Claudé-Pénégry (Running Yogis Paris)

 

Rencontrer Julien, c’est prendre un grand bol d’enthousiasme et de lumière. L’écouter parler, c’est embarquer avec lui dans une quête d’absolu, comme une envie subite de se dépouiller intégralement pour revenir à l’essentiel, au propre comme au figuré. Julien n’est pas seulement un adepte du naturisme, il est aussi vice-président et porte-parole de la fédération française éponyme. Il n’effleure pas une cause, il en embrasse généreusement tous les contours et s’y engage pleinement.

 

Julien habite à deux pas du Bois de Vincennes. Pour échapper au béton parisien et pour calmer son mental un peu trop actif, il se met à courir en 2013 mais il est vite rattrapé par des douleurs aux genoux et au dos. Au hasard d’une visite chez les éditeurs Paulsen en 2015 pour le compte de son activité de journaliste, il repart avec le cultissime best-seller « Born To Run » qui transforme subtilement sa vie. Embarqué comme beaucoup par son auteur inspirant, il décide de passer à la course minimaliste. Doucement. Tranquillement. En complète opposition avec le stress permanent que lui impose son activité professionnelle vécue à 100 à l’heure.

 

Une nouvelle ère s’ouvre pour lui. Celle du slow. Celle de l’introspection et de l’écoute empathique de soi. 

 

Une autre rencontre sera déterminante pour lui : il interview Christian Harberts, président de la section française de la Barefoot runners society, pour un papier. Le type débarque aux Tuileries pieds nus et séduit notre homme qui range définitivement ses FiveFingers au placard. En course comme en déplacement, Julien n’enfile plus ces prothèses qui lui anesthésient et atrophient ses pieds. Il développe une conscience aiguë des aspérités du sol, améliore sa lecture du terrain et prend confiance en ses appuis en même temps qu’il renforce durablement les muscles du pied.

 

Et le yoga ? Il en a essayé plein de variétés, comme ça pour voir lequel lui était le mieux adapté. Et son dévolu s’est jeté sur le Hatha Yoga, plus introspectif, moins athlétique. Quel meilleur engagement pour lui que d’intégrer la communauté Running Yogis dont le concept fondateur est issu de la même lignée ?

 

Le Running yoga + la foulée naturelle + redonner du sens à la fonction primaire du pied = un complet alignement de Julien avec son essence même.

 

Aujourd’hui, il ronge son frein pour enfin déployer l’activité Running Yoga sur Paris. « J’ai une liste d’attente de participants et des partenariats avec les enseignes CommePiedsNus et Naturalia ». Il compte développer la spécificité minimaliste-barefoot (voir ses pages Facebook et Instagram Runningyogisaunaturel) et envisage d’extrapoler le concept au naturisme.

 

A plus long terme, Julien projette de suivre une formation d’enseignant de Hatha Yoga sur plusieurs années et complémenter ses connaissances sur le pied par la réflexologie et la podologie.

 

Allez à la rencontre de ce touche-à-tout insatiable en pleine mutation vers l’essentiel ... vous en ressortirez fort d’une immunité déroutante contre les énergies négatives !

 
 

Février 2021

Yoga et Running ? Complémentaires ?

 

Comment le yoga peut aider la pratique du running ?

C'est le titre du podcast que RMC Running a consacré aux Running Yogis : un échange de 25 minutes entre Bénédicte, Pascal et Gilbert Brisbois !

Moment très agréable, où finalement se pose aussi la question : mais au fait pourquoi on court ?

Pour l'écouter, cliquez sur le lien ci-dessous :


 
 

NOUS CONTACTER

Pascal Jover
pascal.jover@running-yogis.com

Bénédicte Opsomer
06 78 71 17 01

ARCHIVES

2021
janvier

2020
décembre
novembre
octobre
juillet
avril
mars
février
janvier

2019
décembre
octobre
octobre
octobre

 

Lien de désinscription