« Pour que courir reste toujours un plaisir »

#16 

NEWSLETTER EDITÉE PAR RUNNING YOGIS WWW.RUNNING-YOGIS.COMAvril 2021  

Avril 2021

RETOUR À L'ESSENTIEL : UN MODE D'EMPLOI MODERNISÉ

 

Chacun sa méthode : chez les running yogis, le yoga et la course à pied sont indispensables. L'un nourrit l'autre et l'autre se nourrit de l'un.

Pour l'être humain extrêmement sophistiqué que nous sommes, le yoga propose une spiritualité plus « légère », moins « encombrante » qu'une religion et de surcroît personnalisable…

Comment lâcher prise quand tout nous stresse* ?

Au fil des formations et de nos échanges avec les enseignants et ambassadeurs de Running Yoga nous essayons de traduire ce mode d'emploi vieux de quelques milliers dannées appelé traditionnellement les 8 pétales du yoga, ou les 8 branches... ou encore piliers ou voies. De l’adapter à ce que nous vivons dans notre société aujourd’hui. De le moderniser et vous le proposer sous la forme d’un mode d’emploi pratique.

Certes, c’est une interprétation, mais nous nous attachons à conserver l’essence…. Nous avons même trouvé un symbole gourmand, festif pour achever de vous emmener dans cette lecture :

Nous lavons imaginé comme les parts dun gâteau « à consommer », plus que des codes à suivre, pour les consommateurs modernes que nous sommes.

Aujourd’hui nous abordons le premier volet de ce "mode d'emploi": les YAMAS, appelés aussi « les élans du cœur » par BKS Iyengar** :


Les YAMAS seraient la part la plus copieuse de ce fameux gâteau. Ils nous proposent des comportements pour que la Vie ensemble se passe au mieux. Il y a 5 YAMAS vertueux qui paraissent plein de bon sens :

Ahimsa : la non-violence.

C’est Gandhi qui a popularisé cette notion lors de la marche du sel en 1930. Vous avez certainement un exemple dans votre vie quotidienne à partager avec nous ?

Satya : la vérité, ne pas mentir.

Autrement dit, être honnête et juste dans chacun de nos actes vis-à-vis de lautre.

Asteya : ne pas voler.

Cette notion est présente dans tous les textes fondateurs (religieux, non religieux, philosophiques…) Est-il bien nécessaire de vous l’expliquer !?

Brahmacharya : « étude du Veda, apprentissage de la science sacrée ».

Contrôler les excès de violence, de jalousie, de colère, gérer ses pulsions « animales », etc…

Aparigraha : "renoncement à la fortune, absence de convoitise" ou encore "non-possessivité, absence d'avarice".

Comment prendre du recul par rapport à tout ce que lon possède ou que l’on souhaiterait posséder ? Avec cette fameuse croissance dont on nous rabat les oreilles ! En quoi ce motto nous interpelle-t-il ?

 

Nous développerons la modernité des 7 volets suivants dans les lettres à venir.

 

 

*Le stress est une réaction de l'organisme à une agression, un choc physique ou nerveux. En ce moment nous vivons dans une ambiance anxiogène qui stresse lorganisme sur les 3 plans de l’être humain : physique, émotionnel et mental.

 

**Propositions de lectures : La voie de la paix intérieure de BKS Iyengar et Yoga Sutra de Patanjali traduits par Françoise Mazet.

 

TO EVERYTHING THERE IS A SEASON (THE BYRDS)

 

 
 

Avril 2021

Transmettre : le credo de Martine Mahieux (Running Yogis 94)

 

Quand une coach d’athlétisme vous dit en préambule « Oh moi tu sais je n’ai pas grand-chose à dire », forcément ça interpelle. Vraie ou fausse humilité ? Vraie assurément. Jugez par vous-même !

 

Martine est une sportive accomplie. « Le sport, c’est son truc ». Elle court depuis 20 ans. Marathonienne et traileuse, elle passe un diplôme d’entraineur fédéral hors stade FFA de deuxième degré et coache une dizaine de coureurs dans son club de Charenton en Val-de-Marne, sur des distances allant du 5 kms au marathon en passant par les trails courts. Elle accompagne même des athlètes sur 100 kms et 24h. Chacun repart avec des plans composés de 3 séances encadrées par semaine et de « travail à la maison » selon les objectifs de chacun.

 

D’une pratique compétition, elle a progressivement migré vers une orientation santéÉviter les blessures et le faire comprendre aux autres par une routine saine est devenu son principal cheval de bataille. Cela passe par une prise de conscience des postures délétères, par le besoin d’assouplissement et de renforcement, et par la construction d’un mental positif orienté vers la pleine expression de son potentiel.

 

Le yoga n’est pas non plus très loin et pointe le bout de son nez. Pratiquante dans ses jeunes années, Martine le replace au centre de son éventail d’activités et y voit très vite les bénéfices pour elle qui est « souple comme une planche de bois ». Grâce à l’une de ses athlètes connaissant Bénédicte et Pascal, les boss de Running Yogis, elle se laisse tenter par la lecture de leur livre et décide de suivre leur formation en 2019 avec la promotion de Paris. Une négociation avec le Comité Directeur de son club plus tard, la voilà en train de dispenser ses connaissances quatre fois par mois à un public pas forcément acquis à sa cause. Avec un discours habilement choisi, elle parvient à les embarquer dans un équilibre conscient dont ils ne soupçonnaient pas l’existence … ou comment introduire le yoga dans un milieu hermétique à la notion d’énergie !

 

Martine a consacré sa vie aux autres, à apprendre, comprendre et partager son savoir. Un doctorat en biochimie l’amène sur la voie de la neurobiologie pour comprendre les ressorts de maladies neurodégénératives lourdes comme Alzheimer ou Parkinson. Un message d’espoir : « On arrivera un jour à freiner considérablement ces maladies » nous dit-elle. Après une vie entière dédiée à ces sujets, on a envie de la croire ! Il est l’heure pour elle de passer la main : elle a profité d’un accord avec Sanofi pour anticiper une retraite bien méritée. Quand d’autres sont tentés par le repli sur soi, Martine préfère ouvrir ses portes en grand. « J’ai du temps aujourd’hui » … comprendre « à transmettre aux autres » bien entendu !

 

Pour faire le lien entre ces deux mondes qui la passionnent, elle passe une certification de sport sur ordonnance médicale. Quelle tâche plus noble que de redonner le goût de la vie à quelqu’un qui l’a perdu ? En remettant ces gens en mouvement, elle leur redonne confiance en eux et redonne du sens à leur existence. Évidemment, le Running Yoga prend toute sa place dans cet édifice. Ajouté à cela, une formation de yoga-thérapie pour accompagner les personnes souffrantes de douleurs chroniques lui permet de compléter ce tout cohérent.

 

Des projets ? Martine en a plein la musette : monter une section « Running Yoga Sénior » (en sommeil pour le moment), embarquer le réseau dans des courses humanitaires, se lancer dans le professorat de yogadès la fin de l’année.

 

Derrière cette humilité profonde qui anime Martine bat un cœur remplit d’amour pour son prochain, doublé d’un message d’espoir et d’optimisme à tous les réticents et les laissés pour compte de la vie. Vous avez une autre définition pour « l’aura » vous ?

 
 

Avril 2021

PARTENARIAT DU COEUR

 

Des liens se dessinent malgré l'ambiance actuelle entre SOS Faim et la famille Running Yogis : le contact s'est fait de façon évidente entre Gaëtan et Bénédicte ... on se demande pourquoi !? Ils sont cousins certes mais surtout très enthousiastes à l’idée de planter des graines pour un rapprochement entre les deux structures et de co-construire un partenariat. A suivre donc dans les prochaines lettres mensuelles...


 
 

Avril 2021

RUNNING YOGIS VOYAGES & SHANTI TRAVELS

 

Le partenariat qui nous tenait à cœur depuis longtemps avec Shanti se précise. Trois de nos programmes seront publiés sur leur site internet. Vous pouvez aussi les retrouver sur notre page Running Yogis Voyages.

- Running Yoga & Tourisme dans le Cantal

- Running Yoga & Tourisme dans les Pyrénées

- Running Yoga & Tourisme au Mont Ventoux.

Namaste !

 
 

Avril 2021

Le retour à l’essentiel de Philip Verdelhan (Running Yogis Montferrier 34)

 

S’installer en tête à tête avec Philip, c’est s’embarquer dans un voyage vers l’inconnu. Il vous prend par la main, rebat les cartes et vous trouble sur l’issue de la discussion : il n’y aura pas de but. Nous sommes le but. C’est une invitation à partir en voyage au cœur de nous-même. Chausser ses baskets n’est qu’un prétexte pour se mettre en mouvement et se découvrir toujours davantage. Un goût d’aventure aux parfums poétiques. Une déambulation consciente dans un monde dont il cherche à s’imprégner comme un photographe de l’âme à l’œil aiguisé.

 

Cette soif insatiable de connaissances le pousse dans une mutation assuméese délestant année après année du superflu. Pourquoi voyager à l’autre bout du monde alors qu’il y a tant à découvrir autour de soi ? Des ramifications infinies de sentes maillant l’arrière-pays Montpelliérain aux riches variétés de végétaux qui en font le decorum, Philip part à la découverte de son territoire pour assouvir un besoin vital. Boire, manger, partir à l’aventure … tout est sur le même plan.

 

Sentir son environnement, en comprendre les besoins et respecter la terre qui l’accueille animent Philip au quotidien. Une conscience aiguë du contenu de son assiette l’amène à imaginer le concept de « repas kilométrique » qu’il cherche à minimiser autant que possible. « Mon grand-père ne mangeait pas d’avocat et pourtant il se portait très bien » nous avoue-t-il. Retourner sur les traces de ses ancêtres. Ralentir le rythme à en oublier le rapport au temps pour se fondre dans l’espace, dans SON espace.

 

Mais ne vous méprenez pas. Philip embrasse le monde actuel sans réserve. Il consacre ses journées de 14h à ses patients qu’il accompagne par ses multiples compétences. Après une formation d’ergothérapeute en 1989, il poursuit avec celle de kiné trois ans plus tard puis entre en STAPS pour se spécialiser en activité physique adaptée. Non content d’en être arrivé là, il se forme également en ostéopathie et en médecine chinoise.

 

Le yoga s’est imposé naturellement dans sa vie. A l’écoute de ses sensations sans jugement, il comprend qu’il faut du temps pour aller au-delà de ce désir d’imitation de la posture parfaite. Dépasser la forme pour entrer dans les ressentis. Là est l’essentiel du yoga.

 

Quant au running, il fait partie d’un tout. Une pratique physique au même titre que ramasser des champignons ou couper du bois. Il se sait suffisamment en forme pour prendre le départ d’un trail ou d’une course en nature. Sans montre évidemment. Juste pour le plaisir d’entrer en lui sans projection aucune vers la ligne d’arrivée.

 

Il découvre le Running Yoga en 2018 par Bénédicte Cenki, ambassadrice en soin chez lui, qui le convainc d’ajouter cette nouvelle corde à son arc déjà très fourni. Il devient ambassadeur avec la promo de Lyon 2019. Loin de se contenter d’assimiler la méthode, il propose des exercices complémentaires de transition entre le running et le yoga pour que le fil des sensations soit plus évident, pour permettre à ses élèves de dépasser le piège de l’imitation ou de la performance physique.

 

Laissez-vous bercer par la douceur du phrasé méditerranéen de Philip. Partez avec lui dans un puissant voyage, immergé dans le moment présent, dépouillé de vos apparats trop lourds. Juste pour ETRE tout simplement.

 
 

NOUS CONTACTER

Bénédicte Opsomer
benedicte.opsomer@running-yogis.com
06 78 71 17 01

ARCHIVES

2021
mars
janvier
janvier

2020
décembre
novembre
octobre
juillet
avril
mars
février
janvier

2019
décembre
octobre
octobre
octobre

 

Lien de désinscription